Notre plus cher ennemi : le sucre

 

 

 

Ah les tartes aux pommes de nos grands-mères, rien que leur souvenir nous fait saliver ! Elles sont bien loin aujourd’hui. Bienvenue dans le monde des pâtes à tarte toutes faites et des produits transformés.

 

Nous sommes entourés de messages alarmants concernant les méfaits du sucre sur notre corps. Le sucre serait aussi addictif que la nicotine ou la caféine. Pire même, il serait comparable à des drogues, au point de vue de notre comportement et de la neurochimie de notre cerveau (1).

 

Lorsque nous parlons de sucre, de quoi s’agit-il ? Il existe de nombreuses sources de sucre, auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement. On trouve du sucre même dans des aliments auxquels vous ne songez pas.

 

 

 

Où est-il caché ?

 

 

 

Vous le consommerez dans tous les aliments transformés, c’est-à-dire les biscuits, pains, viennoiseries, gâteaux, plats industriels, sauces tomate du commerce… En gros, il est présent dans les aliments que vous n’aurez pas préparés vous-même. Vous le trouvez également dans les pommes de terre, les pâtes, le maïs, le riz et bien d’autres délices. Faites attention aux glucides (fruits, légumes, céréales, lait) ! Ils sont transformés en glucose par notre organisme.

 

Lorsque vous cuisinez, vous connaissez parfaitement la composition de vos préparations et vous pouvez pallier à un excès de sucre en choisissant des alternatives. Vous savez qu’il est partout et qu’il est addictif, mais finalement est-ce un réel danger pour notre organisme ou un phénomène de mode ?

 

Malheureusement, il est prouvé que le sucre en excès est nuisible (pas plus de 25g/jour selon l’OMS et c’est déjà trop !), et ce, sous toutes ses formes : glucose, saccharose, fructose, galactose et lactose.

 

 

trouvé

Le sucre peut parfois être bien caché…

 

 

Concrètement, que risque-t-on ?

 

 

 

Acidification du corps = cancers

 

Pour être en bonne santé et éviter les cancers, nous devons impérativement respecter notre équilibre acido/basique. C’est-à-dire équilibrer les apports entre aliments acides (produits carnés, laitiers, sucres, produits transformés…) et basiques (alcalins) comme les légumes verts et les oléagineux.

 

Obésité

 

Nous savons que le sucre apporte un excès de calories dans le corps et, évidemment, fait grossir. Étant donné qu’il nous rend accro, nous avons du mal à nous en sevrer et nous prenons du poids.

 

obèse

Il paraît qu’on ressemble à ce que l’on mange…

 

Destruction du système immunitaire

 

Suite à une ingestion de sucre, nous constatons immédiatement une diminution significative des globules blancs, ce qui affaiblit considérablement notre système immunitaire. Il nous rend donc plus vulnérable aux maladies et infections.

 

Hyperactivité

 

Il a été démontré que les sucres rapides occasionnent des comportements hyperactifs et des problèmes de concentration. C’est pour cette raison que l’on recommande de ne pas donner de sodas, jus de fruits industriels ou de bonbons aux enfants.

 

Aggravation des symptômes de l’autisme

 

De nombreux parents d’autistes ont constaté une amélioration de l’état de leur enfant, en supprimant le gluten et le sucre. C’est une piste très encourageante et motivante pour l’arrêt de certaines mauvaises habitudes.

 

 

 

 

Les erreurs que nous commettons sans le savoir

 

 

 

Le réflexe de boire des jus de fruit du commerce est un classique, on se dit que c’est moins calorique que les sodas. En réalité, c’est aussi nuisible. Optez pour l’achat d’un extracteur de jus (on en trouve à 50€) et faites les vôtres, en mélangeant fruits et légumes. Dans l’idéal, le jus de légumes sera le plus approprié.

 

Il est courant de penser que si l’on a supprimé le sucre blanc, nous pouvons compenser avec du miel ou du sirop d’agave. Là aussi, attention, le miel est bon pour la santé, mais avec modération, ne vous jetez pas dessus sous prétexte qu’il est sain.

 

Vous pensez qu’un petit sucre dans le café, ne porte pas à conséquence. Mais combien en buvez-vous par jour ?

 

Nous commettons quotidiennement de nombreuses erreurs de ce type, soyons plus vigilants !

 

 

jus de fruit

Méfiez-vous des jus de fruits du commerce

 

 

 

Comment diminuer et se sevrer du sucre ?

 

 

 

C’est bien beau de le pointer du doigt, mais concrètement, comment faire ?

 

  • Commencez par ne plus en ajouter dans vos boissons chaudes ;
  • Stoppez les boissons alcoolisées, elles sont très sucrées. Pour le plaisir, autorisez-vous un verre de vin rouge occasionnellement, mais c’est tout ;
  • Achetez de la poudre de Stévia pure, cette fameuse plante au goût sucré, et sans calories. Une pointe de couteau suffit. Attention aux marques du commerce qui la mélangent à d’autres ingrédients…
  • Découvrez la graine de souchet, délicieusement sucrée, énergétique mais à faible index glycémique. Elle peut même être consommée par les diabétiques. Sous forme de graine, farine ou lait végétal, elle est parfaite pour continuer à se faire plaisir ;
  • Même si les fruits en excès peuvent occasionner un pic d’insuline conséquent (fatigue, troubles de la concentration…), ils sont préférables aux sucres raffinés. En effet, les fibres qu’ils contiennent ralentissent la vitesse de métabolisme du sucre et permettent d’éviter ce fameux pic d’insuline ;

 

 

 

baillon

Il y a mieux comme solution pour diminuer sa consommation de sucre…

 

  • Attentions aux édulcorants de type aspartame, outre leurs effets néfastes, ils vous maintiennent dans le goût du sucré ;
  • Essayez au maximum de tout faire « maison ». Ayez à l’esprit que même un plat simple peut être sain et savoureux. Vous trouverez de délicieuses idées, pauvres en sucre sur Internet, ou vous pouvez aussi diminuer de moitié les doses de sucre indiquées sur vos recettes;
  • Dites-vous qu’un effort ponctuel portera vite ses fruits. Si vous bannissez les sucres pendant 4 à 6 semaines, il est démontré que vous en serez sevrés. Ainsi, ni votre corps, ni votre cerveau ne vous le réclamera, vous ne souffrirez plus du manque ;
  • Stoppez les desserts ! Après vos semaines de sevrage, vous constaterez que vous n’aurez plus le réflexe du dessert en fin de repas ;
  • Attention à la frustration, si un beau gâteau vous fait de l’œil, faites-vous plaisir, mais pas plus d’une fois par semaine ;
  • Favoriser les aliments amers, acides et piquants vous aidera à vous sevrer. La cannelle saura également vous aider à oublier le sucre ;

 

Alors, êtes-vous prêts ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Référence :

 

(1)David A. Wiss,Nicole Avena,and Pedro Rada;Sugar Addiction: From Evolution to Revolution ; Published online 2018 Nov 7. doi: 10.3389/fpsyt.2018.00545

 

 

 

 

 

 

 

 

vous aimerez aussi

Pin It on Pinterest

Share This