fbpx

 

L’origine du four à micro-onde

C’est pendant la seconde guerre mondiale que l’idée du four à micro-onde est née d’une découverte accidentelle. En effet, un concepteur de magnétrons (procédé qui change l’énergie cinétique en énergie électromagnétique et génère des micro-ondes), composant des radars de guerre, a découvert une barre chocolatée complètement fondue dans la poche de sa  blouse suite à son passage devant l’objet. C’est donc un an plus tard, en 1947, qu’une société commercialise les premiers fours à micro-ondes. De nos jours, il est présent dans la majorité des foyers et est considéré comme un moyen rapide et pratique pour décongeler, réchauffer, cuire…

Procédé

Le magnétron génère des ondes électromagnétiques sous forme de fréquences, ce qui compte est le nombre d’oscillations en une seconde. Les molécules d’eau soumises aux micro-ondes vont être attirées et orientées vers ces dernières. D’ailleurs si vous mettez une tomate, ou tout aliment gorgé d’eau, dans un four à micro-ondes, vous verrez ce dernier se ratatiner et l’eau sera visible sur les parois. Une molécule d’eau est composée d’oxygène et d’hydrogène sous l’action du champ magnétique, elles vont se frotter et s’agiter pour produire de la chaleur. Ces fours sont construits en métal car les parois métalliques vont réfléchir les ondes et les orienter vers les aliments. C’est d’ailleurs pour cela que l’on n’utilise pas de plats métalliques à l’intérieur, les aliments ne chaufferaient pas.

L’importance de l’eau

Lorsque la nourriture est placée dans un four à micro-onde, les champs électromagnétiques du four induisent des courants électriques dans l’eau de la nourriture (1). Les aliments, ainsi que notre corps, sont essentiellement composés d’eau, l’eau est sensible aux influences extérieures dont, bien-sûr, les champs électromagnétiques. Si l’eau est dénaturée, elle aura une incidence sur l’aliment et également sur notre organisme. Selon Mae-Wan Ho dans The Rainbow and the worm, « l’eau est le moyen, le médium et le message de la vie» et nous avons vu que nos fours à micro-ondes agissent uniquement sur les molécules d’eau pour produire la chaleur désirée. D’ailleurs, une lycéenne a tenté l’expérience suivante : elle a acheté 2 plantes identiques, l’une arrosée avec une eau filtrée, chauffée dans une casserole puis refroidie et l’autre chauffée au micro-onde puis refroidie.

L’expérience a été significative, chaque jour la plante issue de l’eau chauffée au four micro-onde s’amenuise et change de couleur pour finir au neuvième jour complètement morte. Alors que l’autre plante est en parfaite santé.

Vous êtes sceptique? Vous pouvez, vous aussi, tenter cette expérience!  Le four micro-onde agite les molécules qui bougent de plus en plus vite. La friction occasionnée tend à dénaturer l’aliment ou l’eau placée à l’intérieur. Le Dr Masaru EMOTO qui a étudié l’eau pendant de nombreuses années, a photographié des cristaux d’eau gelée, ses résultats sont impressionnants.

Les eaux ayant reçu des messages de joie et d’amour ou des musiques douces et bienfaisantes ont donné des photos de cristaux de toute beauté et celles ayant reçu des ondes négatives ou des musiques discordantes ont donné des cristaux informes et désagréables à l’œil.

molecule d'eau

Les échantillons ayant été placés près d’un four à micro-onde donnent un cristal complètement informe. Voyez le cristal d’eau complètement dénaturé par l’exposition au four à micro-onde.

molecule d'eau 2

Il en est de même pour l’exposition aux ondes d’un téléphone cellulaire. Nous sommes composés  à  80% d’eau (ce chiffre est approximatif, dépendant de l’âge et du sexe), si cette eau se modifie ou s’altère, pensez-vous qu’il n’y aura aucune conséquence sur votre organisme ?

L’importance des contenants

Sachant que l’utilisation de récipients métalliques est incompatible avec l’usage d’un four micro-onde et que la plupart des plats industriels prêts à consommer sont commercialisés dans des barquettes de plastique, beaucoup d’entre nous ont tendance à réchauffer les aliments avec ce procédé.

En effet, même vos plats « maison », avouez-le, sont souvent réchauffés dans vos bons vieux « Tupperware ».

Le bon sens voudrait que, si l’on tient à utiliser un micro-onde, l’on ne se serve que de contenants en verre ou en céramique.

En effet, quelle que soit votre opinion sur les effets du micro-onde, il a été prouvé que le Bisphénol A (composants de la majorité des matières plastiques) est nuisible à notre santé. Il peut occasionner des troubles endocriniens, notamment l’infertilité féminine et masculine, une puberté précoce, des tumeurs telles que le cancer du sein et de la prostate et plusieurs troubles métaboliques incluant le syndrome des ovaires polykystiques. En raison de l’exposition quotidienne constante, le BPA semble nécessiter une attention particulière(3).

Le Bisphénol A est déjà reconnu comme nuisible alors imaginez-le, de surcroît, chauffé au micro-onde… Les risques pour la santé sont donc accrus. Les particules dégagées vont alors contaminer votre nourriture ou le lait de votre bébé si le biberon est en plastique. Ce phénomène est prouvé pour le Bisphénol A et reste à être prouvé pour les autres plastiques, cependant il est préférable de  rester sur ses gardes car d’autres découvertes affligeantes peuvent arriver d’un jour à l’autre.

Dois-je l’utiliser ?

A ce jour, il n’existe aucune preuve que la cuisson au four à micro-ondes affecterait la nature de nos aliments (4). Cependant, phénomène étonnant que nous pouvons tous constater, la saveur change du tout au tout. De plus, il est prouvé que si l’on chauffe un aliment, par n’importe quel procédé, les protéines et les hydrates de carbone peuvent être hydrolysés, certaines vitamines seront détruites et sucres et protéines peuvent interagir. Il est démontré que les ondes sont mauvaises pour notre organisme et une exposition de proximité répétée peut aboutir à des tumeurs et des cancers (5). Evidemment les fours à micro-onde sont conçus pour ne pas laisser échapper d’ondes à l’extérieur.

Cependant, si vous réalisez un test sur le vôtre il se peut qu’il ne soit pas bien étanche, si vous remarquez, par exemple, que lorsque vous le mettez en route il émet des interférences avec votre télévision allumée ; ou encore…

…si vous placez votre téléphone portable à l’intérieur du four (sans l’allumer) et le faites sonner…. S’il sonne c’est que votre four laisse passer les ondes.

Il est donc préférable  de se tenir à une bonne distance de celui-ci lorsque votre four est en fonctionnement. Il faut également prendre en compte que certaines personnes sont hypersensibles aux micro ondes, c’est-à-dire Wifi, téléphones portables, four à micro-ondes…Elles développeraient les symptômes suivants : maux de tête, fatigue, perte d’appétit, somnolence, difficultés de concentration, mémoire insuffisante, instabilité émotionnelle et problèmes cardiovasculaires (6).

Il est démontré que les diverses sources de micro-ondes (téléphones portables, Wifi, fours micro ondes…) ont un impact significatif sur notre santé, en particulier sur les risques de développer une maladie incurable et dégénérative, la mort de cellules nerveuses du cerveau, des déficiences cérébrovasculaires et de la démence (7).

Selon plusieurs études, notamment sur de rats, les effets néfastes du rayonnement des micro-ondes sur le cerveau entrainent un dysfonctionnement cérébral et des dommages structurels au cerveau. Ces micro-ondes provoqueraient chez les humains de la  fatigue, des maux de tête, de l’excitation, des pertes de mémoire et d’autres symptômes comme la  neurasthénie (8).

On a aussi remarqué des capacités d’apprentissage et de mémoire altérées chez les rats après expositions aux ondes. Elles peuvent également conduire à un rétrécissement neuronal, une condensation nucléaire, un gonflement mitochondrial, un réticulum endoplasmique élargi, des altérations des espaces synaptiques et des connexions endothéliales vasculaires élargies, où la lésion mitochondriale survient plus tôt et plus sévèrement (9). Il paraitrait que même si le four à micro-onde ne diminue pas plus le taux de vitamines qu’un autre moyen de cuisson (la chauffe les dénature de toutes façons…), il altérerait beaucoup plus la vitamine C et la composition de certains légumes riches en flavonoïdes comme le brocoli(10).

Précautions à respecter

Si vous tenez, malgré tout, à utiliser un four à micro-onde, veillez à vous en tenir éloignés lors de la chauffe. Vérifiez qu’il soit bien hermétique (test du téléphone) et choisissez bien vos contenants, retenez que plastique et micro-onde ne font pas bon ménage pour votre santé sur le long terme. Et s’il vous plait, préservez vos enfants ; rien ne vous empêche d’utiliser une bouilloire ou une casserole pour leur nourriture ou leurs biberons. De même pour votre infusion ou votre thé, vous savez que le micro-onde va altérer l’eau, alors utilisez votre bonne vieille bouilloire ! Si vous êtes sceptique, dans le doute mieux vaut ne pas mettre votre santé en péril, sachant que réchauffer votre risotto dans une casserole au lieu du micro-onde prendra le même temps et n’altérera aucunement sa saveur. Cela ne vous coutera qu’un coup d’éponge pour nettoyer ensuite la casserole et, si vous tenez à votre bien-être, qu’est-ce qu’un coup d’éponge après tout ?  

 

 

 

 

 

 

Références bibliographiques :

(1)Peter McIntyre, professeur de physique à l’Université Texas A & M ; Y a-t-il des preuves que les aliments au micro-onde modifient sa composition ou ont des effets néfastes sur les humains ou les animaux? (2)Masaru EMOTO; Les messages cachés de l’eau; Guy Trédaniel Editeur (3)Konieczna A, Rutkowska A, Rachoń D ; Risque sanitaire lié à l’exposition au bisphénol A (BPA) ; Rocz Panstw Zakl Hig. 2015; 66 (1): 5-11. (4)Croix GA , Fung DY;L’effet des micro-ondes sur la valeur nutritive des aliments ;Crit Rev Food Sci Nutr. 1982; 16 (4): 355-81. (5)Guénel P, Nicolau J, Imbernon E, Chevalier A, Goldberg M; Exposition à un champ électrique de 50 Hz et incidence de la leucémie, des tumeurs cérébrales et d’autres cancers chez les travailleurs des services d’électricité en France ; Am J Epidemiol. 1996 Décembre 15; 144 (12): 1107-21. (6)Menuisier DO ; Le syndrome hyperfréquence ou électro-hypersensibilité: contexte historique ; Rev Environ Santé. 2015; 30 (4): 217-22. doi: 10.1515 / reveh-2015-0016. (7)Morrison JH, Hof PR. La vie et la mort des neurones dans le cerveau vieillissant. Science. 1997; 278 : 412-419. doi: 10.1126 / science.278.5337.412. [ PubMed ] [ Ref Cross ]Loi C, Schaan Profes M, M Levesque, JA Kaltschmidt, Verhage M, Kania A. Spécification moléculaire normale et mort neurodégénérative ressemblant à une maladie des neurones spinaux dépourvus de la protéine synaptique associée à SNARE Munc18-1. J Neurosci. 2016; 36 : 561-576. doi: 10.1523 / JNEUROSCI.1964-15.2016. [ Article gratuit PMC ] [ PubMed ] [ Ref Cross ] (8)Jauchem JR. Une revue de la littérature sur les effets secondaires médicaux de l’énergie radiofréquence dans l’environnement humain: impliquant le cancer, les tumeurs et les problèmes du système nerveux central. J Énergie électromagnétique de puissance de microw. 2003; 38 : 103-23. [ PubMed ]

 

vous aimerez aussi

Pin It on Pinterest

Share This